MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Affaire Wissous : le CCIF découvre des propos racistes et islamophobes sur des pages Facebook de fonctionnaires

Cet été, l’affaire de Wissous Plage nous avait particulièrement marqués et choqués en raison de son degré d’islamophobie flagrante. Depuis le début, le CCIF s’était penché sur cette affaire, et avait enquêté. Une plainte avait été déposée par le Collectif et d’autres associations au Tribunal Administratif de Versailles pour faire suspendre cet arrêté. Bien heureusement, gain de cause a été obtenu.

Au cours de cette affaire, en trois mois, le CCIF a fait de nombreuses découvertes scandaleuses.

Mais avant d’en parler, petit rappel des faits. En juillet dernier, le maire de Wissous (Essonne) Richard Trinquier avait publié un arrêté interdisant le port de signes religieux à à Wissous Plage. Il interdit lui-même l’accès à deux mères de famille portant le hijab. 

Contrarié par la décision du Tribunal qui annule son arrêté, le maire persiste tout de même dans son islamophobie sur les réseaux sociaux avec d’autres élus.

Le 31 juillet dernier, le CCIF qui constate les propos haineux sur les réseaux sociaux,  dépose une plainte auprès du Tribunal de Grande Instance d’Evry pour discrimination et incitation à la haine raciale.

Le maire de Wissous récidive en publiant un second arrêté sur les interdictions pour l’accès à Wissous Plage. Le 9 août, une femme portant le hijab est de nouveau exclue du lieu. 

Récemment, le CCIF a découvert parmi les soutiens du Maire de Wissous, un chef de service dans la police municipale, Philippe Steens, qui est également Président du SIMP (Syndicat Indépendant de Police Municipale).
Ce chef de police étale sans gêne sur Facebook sa haine des musulmans. Les propos sont clairement racistes et islamophobes. Des envies de meurtre sont même proférées.

Un autre policier, de la région lyonnaise, s’en donne à coeur joie, et évoque par exemple son envie de brûler les supporters algériens.
Le CCIF découvre également des propos islamophobes d’autres personnes occupant des postes importants comme le dirigeant d’une société d’agents de sécurité, Gilles Roussel.

Tous ces islamophobes expriment publiquement leur haine des musulmans, et ce, en toute impunité.

Le CCIF a contacté l’UMP, la mairie de Montgeron à deux reprises, le député de l’Essonne M. Dupont Aignan. Mais à ce jour, aucune sanction exemplaire n’a été prise rapporte un communiqué du Collectif.

Le combat contre la haine raciale et contre l’islamophobie continue.
Le CCIF compte sur nous.

Vous pouvez retrouver les copies d’écran des propos racistes et islamophobes sur le site du CCIF : Nouvelles révélations, l’Essonne est infestée de fonctionnaires racistes et islamophobes

Laisser un commentaire