MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
octobre 2014 – MouslimRadio

Tunisie : la victoire de Nidaa Tounes sur Ennahdha officielle

Nidaa Tounes est officiellement la première force politique de l’Assemblée constituante. L’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a annoncé, jeudi 30 octobre, les résultats définitifs du scrutin qui s’est déroulé en Tunisie le 26 octobre.

85 sièges sont attribués au parti dirigé par Béji Caïd Essebsi, candidat à la présidentielle tunisienne, et qui dispose en son sein des ex-cadres du régime de Ben Ali. Ennahdha a obtenu pour sa part 69 sièges. Le parti islamiste, qui ne se présente pas aux présidentielles, avait reconnu sa défaite face à Nidaa dès le lendemain des élections législatives.

S’en suit loin derrière l’Union Patriotique Libre, crée par l’homme d’affaires et président du Club africain (Tunis) Slim Riahi, avec 16 sièges, le Front populaire avec 15 sièges et Afek Tounes avec 8 sièges. Les 24 sièges restants sont partagés entre plusieurs partis et listes indépendantes, dont le Congrès pour la République (CPR) du président Moncef Marzouki, et Ettakatol de Mustapha Ben Jaafar, président sortant de l’Assemblée constituante.

Malgré sa première place au Parlement, Nidaa ne dispose pas de la majorité absolue, possible qu’avec 109 sièges ou plus (sur 217 députés). Les tractations entre les partis ont d’ores et déjà commencé à cette fin, en vue des élections présidentielles dont le premier tour est prévu le 23 novembre sur le territoire tunisien.

Angleterre : le hijab coquelicot en signe de patriotisme

A quelques jours du Jour du Souvenir (Remembrance Day), qui commémore l’armistice de la Première Guerre mondiale, les musulmanes britanniques sont invitées à porter des hijabs coquelicots, comme un symbole à la fois de leur patriotisme et de défiance face à l’extrémisme.

L’initiative est soutenue par plusieurs associations musulmanes, dont la Islamic Society of Britain (ISB). Son président Sughra Ahmad a expliqué que l’initiative devait contribuer à détourner l’attention d’une « minorité en colère ». En 2010, un groupe appelé « Muslims Against Crusades » (« Les musulmans contre les croisades ») avaient brûlé des coquelicots le jour du Souvenir. L’incident, ultra-médiatisé, avait suscité l’indignation et marqué les esprits.

« Des milliers de musulmans britanniques portent déjà un coquelicot en novembre. C’est juste une autre façon pour eux de montrer qu’ils se souviennent de ceux qui ont donné leur vie pour leur pays », a ajouté Sughra Ahmad. « C’est aussi un moyen pour les citoyens musulmans ordinaires de détourner l’attention des extrémistes qui semblent monopoliser les gros titres », a encore poursuivi le président de l’ISB, une « minorité en colère qui crache sa haine et offense tout le monde ».

Le foulard, qui coutera 22 £ (28€ environ), sera lancé demain, 100 ans après que Khudadad Khan, un soldat dans un régiment colonial indien, ait reçu la Croix de Victoria pour sa bravoure au cours de la Première Guerre mondiale. Il était alors devenu le premier musulman à recevoir une telle distinction.

Selon le think tank Britain Future, l’initiative contribuera à rappeler à l’opinion l’effort fourni par les soldats du Commonwealth, dont quelque 400 000 de confession musulmane qui se sont battus pour la Grande-Bretagne pendant la Première Guerre mondiale.

Le foulard a été dessiné par Tabinda-Kauser Ishaq, une étudiante musulmane à l’université des arts de Londres. Pour elle, porter ce hijab est « un moyen simple de dire que vous êtes fièrement britannique et fièrement musulmane ».

Le Remembrance Sunday est célébré le second dimanche de novembre – au plus proche du 11 novembre – pour commémorer la contribution des militaires et des civils britanniques et du Commonwealth aux deux Guerres mondiales et aux conflits ultérieurs. Le coquelicot traditionnellement porté à la boutonnière ce jour là rappelle les fleurs qui poussaient dans les champs de blé des Flandres, en Belgique, où plusieurs milliers de soldats britanniques périrent pendant la Première Guerre mondiale.