MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Belgique : Aïd al Adha 2014 : manifestation contre l’abattage rituel à Bruxelles

A quelques jours de l’Aïd al-Adha, des milliers de Belges – 7 500 selon la police, 10 000 selon les organisateurs – ont défilé, dimanche 28 septembre, à Bruxelles contre l’abattage sans étourdissement des animaux, à l’appel de l’association de défense des animaux Gaia.

« Des centaines d’animaux sont abattus quotidiennement sans étourdissement préalable dans les abattoirs de Belgique », s’est indigné Ann De Greef. Or, « l’égorgement des animaux sans étourdissement les expose à des souffrances sévères et prolongées », déclare la directrice de l’association, qui affirme s’appuyer sur des études scientifiques.

« Nous demandons aux politiciens de changer la loi qui autorise aujourd’hui des exceptions les abattages religieux », a précisé Ann De Greef, quelques semaines après l’annonce d’une nouvelle législation entrera en vigueur en 2015 dans la partie flamande du pays. Selon elle, abattage rituel et étourdissement ne sont pas incompatibles, invoquant l’exemple de la Nouvelle-Zélande où l’électronarcose est employé dans des chaînes de production estampillés halal. « La seule condition est que les animaux ne soient pas tués par l’anesthésie », précise-t-elle.

Coïncidence, l’Aïd el-Kébir tombe cette année le 4 octobre, qui est aussi la Journée mondiale des animaux (depuis 1931). « Ce ne sera pas un jour de fête pour les animaux », a estimé Michel Vandenbosch, le président de Gaia, avant la manifestation. « Nous ne voulons pas de provocation non plus, c’est pourquoi nous organisons notre marche le dimanche 28 septembre et non le samedi 4 octobre », a-il ajouté.

L’association de défense des animaux avait invité l’Union professionnelle vétérinaire à se joindre à la manifestation, mais cette dernière n’a pas souhaité y prendre part. Elle a cependant précisé dans un communiqué vendredi 26 septembre, en accord avec la Fédération vétérinaire européenne, que « la pratique de l’abattage sans étourdissement préalable est inacceptable en toutes circonstances ».

Laisser un commentaire