MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Mort d’Hervé Gourdel : le deux poids deux mesures des politiciens

La mort d’Hervé Gourdel aura suscité une indignation collective. Des citoyens français et étrangers en passant par des musulmans, jusqu’aux hommes politiques, tous se sont exprimés sur la question.

Les réactions fusent

Des citoyens français, musulmans et non-musulmans, ont décidé de manifester pour exprimer leur mécontentement face à ce drame, de jeunes Britanniques ont créé la campagne #NotInMyName afin de faire passer un message mondial dissociant l’Islam à l’État Islamique, d’autres ont par la suite créent l’hashtag #Onapasdemandé dans le but de prouver que les musulmans n’ont à se justifier d’un acte qu’ils n’ont pas commis.

Le deux poids deux mesures… toujours présent

Sur les réseaux sociaux les réactions d’hommes politiques, elles, ne se laissent pas attendre. Commençant par Manuel Valls qui déclare à travers un tweet : « Effroi devant la barbarie. Soutien de la Nation tout entière à la famille d’Hervé Gourdel. La France ne cèdera jamais. » Ou encore Jen-Luc Melanchon qui affirme : « Tuer un homme sans défense et désarmé est un acte de lâches et qui le commet n’est pas un guerrier mais un assassin. » en passant par le député Hervé Morin qui affirme que les assassins de Gourdel sont « des assassins et vous êtes abjects » et bien d’autres encore…

Et pourtant… Pourtant de tels actes sont déjà le quotidien d’un peuple et ce, depuis près de 60 ans. De pires actes sont déjà commis, non pas sur un mais sur des milliers et des milliers d’innocents et ce, sous les yeux du monde. Seulement -et pour reprendre leurs propres termes- cette même « barbarie » n’a nullement été condamnée, et ce sont pourtant également des Hommes « sans défense et désarmés » qui sont oppressés et qui subissent « ces actes lâches » de la part de leurs oppresseurs… Mais, bizarrement aucune de ces figures politiques n’a jamais dit d’eux qu’ils étaient « abjects » et qu’ils « n’étaient pas des guerriers mais des assassins ».

Laisser un commentaire