MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


La Sorbonne : une professeure « dérangée » par le hijab d’une étudiante

Une nouvelle affaire de port du hijab a eu lieu en cette rentrée universitaire à la Sorbonne. En effet, une étudiante voilée s’est vue critiquée par sa professeure à cause de son voile.

Des propos discriminatoires d’une professeure…

La professeure a demandé à l’étudiante que nous nommerons Fatiha « Vous comptez garder votre truc à tous mes cours ? », des propos relevés par le quotidien Le Monde. L’enseignante était vivement dérangée par ce « truc » qu’est le hijab et n’a pas eu de mal à l’avouer puisqu’elle a enchaîné :   »Parce que cela me dérange. Et cela va gêner, car il y a des exposés, et il faudra au moins l’enlever durant ces exposés. Je suis là pour vous aider à l’insertion professionnelle. Et cela vous posera des problèmes ». Fatiha ayant refusé de se dévoiler, la professeur ira même jusqu’à lui dire « Je préfère dans ce cas que tu ailles dans un autre TD ».

L’étudiante affirme donc que sa professeure l’a humiliée publiquement par en raison de son hijab. C’est pour cette raison qu’elle a souhaité réclamer justice en écrivant au directeur de son UFR. Elle a ainsi signalé « un grave incident discriminatoire ». Par la suite, le président de la Sorbonne a présenté ses plus plates excuses. Seulement voilà, l’étudiante demande à ce que l’enseignante soit sanctionnée pour la discrimination dont elle a fait preuve et pour les propos humiliants qu’elle a tenus en public.

Rappelons que le port du hijab est autorisé dans les universités françaises. La professeure a déclaré être au courant de ce fait mais que si cela ne tenait qu’à elle, ce droit de porter le hijab aurait été supprimé.

Aux diverses réactions sur Twitter

Cet épisode a fait le tour des réseaux sociaux, notamment Twitter. Sur leur compte, les internautes prennent parti : pour ou contre la réaction de cette enseignante d’université.

Des réactions s’enchaînent (nous nous avons épargné les fautes d’orthographe) : « Il a raison, elle n’a pas à le porter dans les lieux publics » ou encore « Encore une provocation…..pourquoi les musulmans sont ils incapables de respecter nos lois ??? », « état laïc donc pas de voile en France : c’est logique et il faut être inflexible car pourquoi pas une police religieuse … ». En bref, nombreux sont les internautes qui s’élèvent en tant que fervents défenseurs de ladite « laïcité » et des propos discriminatoires de l’enseignante.

D’autres réactions en revanche s’opposent au comportement qu’a eu la professeure. En effet, sur leur compte twitter, les internautes s’expriment : « Aucune loi n interdit le voile dans les lieux publics! » ou encore « Et depuis quand ? Le voile est autorisé dans les facultés. Provocation oui, mais venant de la professeure. Aucune loi n’interdit le voile dans les facultés ». Les commentaires en faveur de l’étudiante sont donc également nombreux. Reste à savoir si Fatiha obtiendra gain de cause et si l’enseignante en question reviendra sur ses propos discriminatoires.

Quant à nous, nous encourageons cette sœur dans sa démarche et lui souhaitons tout le courage face à cette épreuve.

Laisser un commentaire