MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


France : A Hayange, entre halal et « fête du cochon », le maire FN s’enlise

Après de nombreuses frasques, Fabien Engelmann, maire Front national de la ville d’Hayange préfère adopter la prudence. Notamment après l’accusation début septembre par son ex-adjointe de « comptes de campagne frauduleux » (plainte à l’appui), le jeune homme s’est sans doute rappelé qu’au Front national, il valait mieux s’aligner sur la « bonne conduite » prônée par le parti.

Alors que l’élu demandait initialement à la boucherie halal Larabi de fermer le dimanche, il lui  concédait finalement une ouverture d’une durée maximale de cinq heures tout en déclarant qu’il était « contre l’abattage rituel », ajoutant qu’ « il y a des commerces qui n’ont pas à rester ouverts le dimanche ».

Le boucher avait alors publiquement répondu au maire, démontant tous ses arguments : « La boucherie halal est ouverte depuis quelques années en plein cœur de la ville d’Hayange. Pour répondre aux attentes des clients, on ouvre la boutique tous les dimanches entre 9h30 et 13h30. Dans une région sinistrée et qui manque terriblement de commerces, c’est une chose qui est plutôt appréciée des habitants. Mes clients sont à 70% non-musulmans ». Il ajoutait également : « M. Engelmann m’accuse d’avoir vu de la lumière dans mes locaux les dimanches après-midi, mais c’est tout simplement parce que je fais le nettoyage pour que la boutique reste propre. Il faudrait que je passe la serpillère dans le noir pour lui faire plaisir ? C’est hallucinant ». La totalité de sa déclaration est consultable ici.

Il semblerait que depuis, Fabien Engelmann se soit rétracté et ne s’oppose plus à l’ouverture de la boucherie. D’après France TV info, le maire avait également demandé à l’une de ses adjointes au commerce et à l’artisanat, Emmanuelle Springmann, de « déplacer les marchands maghrébins de la zone principale du marché bi-hebdomadaire, pour les installer plus loin ». De nombreux aveux qui commencent à faire tâche.

Paradoxe ambulant, Fabien Engelmann organisait il y a deux jours la toute première « fête du cochon » à Hayange, étant lui-même végétarien. Si des forums de discussion avec Riposte laïque étaient initialement prévus lors de la fête, le maire s’est rétracté afin de faire croire au « simple hommage à une tradition » comme il l’affirmait, confiait Marie Da Silva à l’Express. Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque et Christine Tasin, étaient néanmoins bien présents.

De nombreux militants d’extrême-droite étaient également présents dont plusieurs tatoués de symboles néo-nazis, dont Maxime qui s’identifie comme « pétainiste » : « On est venu, non pas soutenir le FN, dirigé à 90% par des juifs, mais parce que la fête du cochon, ça nous tient à cœur ». Ambiance. Mal à l’aise, Engelmann affirmait alors que « c’est une fête, tout le monde peut venir ». « Qu’il y ait quelques crétins venus polluer la fête, on n’y peut rien » minimisait Christine Tasin, sans faire aucun lien entre l’idéologie du Front national et d’autres organisations qui agissent et se développent dans l’ombre.

« La vraie tradition culinaire dans la région, c’est le mouton », affirme souriant Marc Olénine, militant anti-FN à Hayange. Une fête dédiée à l’animal est d’ailleurs célébrée au lieu-dit du coin depuis 30ans.  D’après lui, quand on lit le livre de M. Engelmann, « on comprend mieux ensuite les actes qui visent la population maghrébine ».

En attendant, le « maire le plus zélé de Marine Le Pen » multiplie les incidents.

Laisser un commentaire