MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Présenté comme un terroriste au journal de 20h de TF1, Ali poursuit la chaîne

Présenté à tord comme un terroriste par Claude Guéant en avril 2012, Ali Belhadad a été expulsé de France. Éloigné de son épouse et de ses filles pendant des mois, sa famille a vécu un véritable cauchemar à cause de cette expulsion décidée en «urgence absolue» par le ministère de l’Intérieur.

Ali Belhadad a pu revenir en France le 7 mai dernier. Le 12 février, le tribunal administratif de Paris avait jugé que l’Intérieur n’avait présenté aucun «soupçon sérieusement justifié» contre lui et que son arrêté d’expulsion était une «injustice totale» entachée d’«excès de pouvoir».

Après une première plainte en diffamation contre Claude Guéant, Ali poursuit maintenant TF1 qui avait relayé le communiqué du ministère en le qualifiant de « terroriste en contact avec d’anciens jihadistes » et en affirmant qu’il avait été condamné pour son rôle dans les attentats de Marrakech de 1994, ce qui n’était en réalité pas le cas.

« TF1 n’a pris aucune espèce de distance à l’égard du communiqué du ministère, pris tel quel, sans vérifier quoi que ce soit », a expliqué son avocat, Me Yves Baudelot, lors de l’audience, rajoutant que la chaîne « n’est pas le journal officiel et n’a aucune espèce d’obligation de diffuser le communiqué »

Ali Belhadad a raconté mardi son histoire aux juges du tribunal correctionnel de Paris. Ému aux larmes en visionnant à nouveaux les images diffusées lors du journal de 20h du 2 avril 2012, il est revenu sur le traumatisme de ce jour où il a été interpellé par les policiers et sur la souffrance liée à cette déchirure et à cet éloignement. Pendant deux longues années, il a été séparé de sa femme française et de ses deux filles qui, faute d’argent, n’ont pu lui rendre visite en Algérie.

Le tribunal rendra son jugement le 17 octobre.

Laisser un commentaire